abécédaire

A

anarchisme

« Depuis Bakounine, l’Europe ne disposait plus d’une idée radicale de la liberté. Les surréalistes ont cette idée. Les premiers, ils se sont débarassés de l’idéal sclérosé cher aux humanistes libéraux et moralisateurs [...].

Gagner à la révolution les forces de l’ivresse, c’est à quoi tend le surréalisme dans tous ses livres et dans toutes ses entreprises. C’est ce qu’il est en droit d’appeler sa tâche la plus spécifique. Pour y arriver, il ne suffit pas que tout acte révolutionnaire comporte [...] une part d’ivresse. Celle-ci se confond avec sa composante anarchique.
Mais y insister de façon exclusive serait négliger entièrement la préparation méthodique et disciplinaire de la révolution au profit d’une pratique qui oscille entre l’exercice et la célébration anticipée
 »

[Œuvres, « Le Surréalisme »]