abécédaire

C

Gravure dans Mémoires de Monsieur Claude. Chef de la police de sûreté sous le Second Empire

Gravure sans nom d’auteur dans
Mémoires de Monsieur Claude. Chef de la police de sûreté sous le Second Empire,
Paris, J. Rouff et Cie, 1884, vol. II.

chiffonnier, débris, rebuts

« “Voici un homme chargé de ramasser les débris d’une journée de la capitale. Tout ce que la grande cité a rejeté, tout ce qu’elle a perdu, tout ce qu’elle a dédaigné, tout ce qu’elle a brisé, il le catalogue, il le collectionne. Il compulse les archives de la débauche, le capharnaüm des rebuts. Il fait un triage, un choix intelligent ; il ramasse, comme un avare un trésor, les ordures qui, remâchées par la divinité de l’Industrie, deviendront des objets d’utilité ou de jouissance.” Cette description n’est qu’une longue métaphore du comportement du poète selon le cœur de Baudelaire. Chiffonnier ou poète — le rebut leur importe à tous les deux ».

[Charles Baudelaire. Un poète lyrique à l’apogée du capitalisme]