abécédaire

C

communisme

« Tu sais que si j’ai toujours écrit selon ma conviction, j’ai rarement — et jamais autrement qu’au cours d’une discussion — tenté d’exprimer et de résumer le fonds contradictoire d’où elle surgit dans ses manifestations particulières. [...] Mais qu’est-ce que même cette lettre pourrait t’apprendre de nouveau ? Que mon communisme est plus éloigné d’un “credo” que de toute autre forme et de tout autre mode d’expression ; qu’il sacrifie son orthodoxie à n’être rien, absolument rien d’autre que l’expression de certaines expériences faites dans ma pensée et mon existence ; qu’il est une expression drastique, mais pas inféconde, de l’incapacité de la science actuelle d’offrir une place à ma pensée, de la forme économique d’offrir une place à mon existence ; qu’il représente la tentative évidente et raisonnable, pour celui qui a été privé totalement ou presque de ses moyens de production, pour proclamer dans sa pensée comme dans sa vie son droit à disposer de tels moyens ; que mon communisme est tout cela et bien d’autres choses encore, et en chacune rien d’autre que le moindre mal. »

[Correspondance W. Benjamin – G. Scholem — 6 mai 1934, à Gershom Scholem]