abécédaire

L

Asja Lacis

Asja Lacis
© Akademie der Künste,
Archives Walter Benjamin

Asja Lacis

Dédicataire de Sens unique, Asja Lacis (1891-1979), originaire de Riga en Lettonie, fut l’une des trois femmes qui, intellectuellement et sentimentalement, comptèrent le plus dans la vie de W. Benjamin — « J’ai connu trois femmes différentes au cours de ma vie, et en moi trois hommes différents. Ecrire ma biographie, ce serait décrire la construction et le déclin de ces trois hommes, ainsi que le compromis entre eux ».
Animatrice d’un théâtre prolétarien pour enfant, amie de Meyerhold, de B. Brecht et de Piscator, compagne du metteur en scène allemand Bernhard Reich établi en U.R.S.S., Asja Lacis joua à partir de 1924, année de leur rencontre à Capri, un rôle important dans l’atttrait de Benjamin pour le « communisme radical ».
Ils se retrouvèrent ensuite à Moscou, Francfort ou encore Naples. Si c’est A. Lacis qui présenta B. Brecht à W. Benjamin, à la demande de ce dernier, W. Benjamin lui fit notamment rencontrer S. Kracauer ou encore Joseph Roth. C’est seulement à son retour des camps soviétiques, en 1948, qu’Asja Lacis apprit par Brecht le suicide de W. Benjamin.
Dans ses mémoires Profession : Révolutionnaire, A. Lacis livre de nombreux souvenirs sur la personnalité de Walter Benjamin.