visite de l'exposition

Parcours 12

Sibylles / Mosaïques de Sienne

Benjamin se réfère de manière répétée à la formule selon laquelle l’historien serait un prophète tourné vers le passé.
La vision de sa propre époque lui parvient à travers le prisme du passé et la transformation de l’ancien lui offre de nouvelles possibilités de connaissance. La figure mythique de la Sibylle était elle aussi gardienne et interprète du savoir sur le passé, le présent et l’avenir. Les Sibylles étaient honorées comme des voyantes et des prophétesses ; leurs noms et leurs histoires sont parvenus jusqu’à nous. On les retrouve sur des peintures ou des mosaïques, notamment dans la cathédrale de Sienne.

Le fonds posthume de Benjamin comporte huit cartes postales représentant les Sibylles de Sienne. La correspondance du philosophe nous apprend qu’il a visité cette ville de Toscane en 1929. Nous ne savons pas comment il a acquis ces cartes.